Toyota Hilux pick up

Pas que de la gueule ! 

Le Toyota Hilux est un monument dans l’univers des pick-up. Pour 2021, le constructeur japonais offre une nouvelle évolution à sa huitième génération du Hilux. Une évolution qui passe par un effort esthétique, mais pas que, comme en témoigne ce nouveau bloc diesel de 204 chevaux.

Artificiellement porté par le succès des pick-up “familiaux”, le segment a depuis deux ans replongé dans le pseudo-anonymat qu’on lui connaissait. Pour autant, cela ne veut pas dire que ce dernier n’intéresse plus personne, bien au contraire. Les professionnels, eux, n’ont jamais “lâché l’affaire” et la demande reste forte dans cette catégorie d’utilisateurs. 

De fait, Toyota, qui a subi la loi du Ford Ranger notamment, se devait de réagir pour tenter de revenir sur les talons de son concurrent qui représente globalement la moitié des ventes de ce segment sur le marché national. Pas facile donc pour un quinquagénaire de se remettre en cause et pourtant, Toyota n’a pas joué les petits bras sur ce coup.

Une esthétique plus charismatique

En revoyant les boucliers de son Hilux, l’adoption de jantes de 18 pouces et celle de feux à LED pour les finitions supérieures, Toyota vise dans le mille. C’est à la fois classe et efficient. Surtout dans cette livrée où le bronze contraste furieusement avec les éléments noirs et où la calandre donne même à penser que l’on n’est pas loin du Ford Ranger justement. Proéminente, elle s’accompagne d’une ligne de fuite qui court du capot au bas du bouclier et renforce le côté athlétique du Hilux.

Les jantes noires et les passages de roue du même coloris font aussi le job et si ses mensurations ne peuvent tromper. Plus de 5,30 mètres en longueur, le Hilux reste agréable à l’œil et bien équilibré. Même dans cette configuration cabine approfondie. Une configuration qui est désormais la norme sur le marché français si l’on veut échapper à la taxe de 30 000 euros. Si si, vous avez bien lu, 30 000 euros pour les doubles cabines et 5 places assises.

Un intérieur plus moderne

Flatteur à l’extérieur, le Hilux l’est tout autant lorsque l’on se “hisse”, le terme n’est pas exagéré, dans son habitacle. D’ailleurs, on en vient même à regretter que les marchepieds ne soient pas un peu plus larges pour plus de praticité. A l’intérieur donc, et dans cette finition Invincible, le Hilux sait recevoir. Sièges cuir, planche de bord redessinée, nouvelle technologie multimédia supportant Apple CarPlay ou Android Auto, démarrage sans clé, climatisation automatique et aide au stationnement avant-arrière donnent le ton. Le Hilux vise large et si les familles devront passer majoritairement leur chemin (merci les taxes), cette orientation technologique peut tout de même satisfaire une clientèle plus large que les simples utilisateurs professionnels.

La planche de bord fait la part belle à cet écran central de 8 pouces capable d’accueillir toute la connectivité actuelle. Le nouveau système GPS ne tourne malheureusement pas le dos aux mauvaises habitudes de Toyota. Son graphisme n’a que trop peu évolué et son temps de réaction est toujours perfectible. Aujourd’hui, même la plupart des constructeurs de deux-roues offrent des écrans TFT sur leurs modèles. Et il est quand même hallucinant que Toyota ne soit pas plus performant sur ce point. Surtout que par ailleurs, le Hilux soigne ses occupants, du moins aux places avant.

Un confort plutôt satisfaisant

Les sièges cuir enveloppent suffisamment pour offrir un bon maintien latéral et l’espace aux jambes est appréciable. A l’arrière, cabine approfondie oblige, les deux strapontins ne seront là que pour du dépannage. Outre l’accès, loin d’être évident, il n’y a pas d’espace aux jambes et le dos est à la verticale quasiment sur la tôle de la cabine. Autant dire que vous compterez très rapidement les kilomètres si vous êtes contraint d’y prendre place… De plus il n’y a pas de coffre de rangement sous les assises, dommage d’un point de vue aspect pratique.

Retrouvez plus d’informations sur le pick-up Toyota Hilux dans le magazine Génération 4X4 n°67

 

Toyota Hilux 2.8 D4-D XTra Invincible
Prix du modèle essayé : 47 142 €
(à partir de : 27 282 €)

MOTEUR
Type : 4 cylindres en ligne
Cylindrée [cm3] : 2 393
Puis. max. [ch. à tr/mn] : 204 à 3 400
Couple maxi [Nm] : 500
Boîte de vitesses : automatique
Transmission : 4×2, 4×4 enclenchable
Nbre de portes/places : 4/4
Suspension AV/AR : double triangle/essieu rigide à lames
Stop & Start : oui
Pneus/Jantes : aluminium 255/60/18

DIMENSIONS/CAPACITÉS
L/l/h [mm] : 5 330/1 800/1 795
Empattement [mm] : 3 085
Garde au sol [mm] : 289
Poids à vide [kg] : 2 155
Poids tractable [kg] : 3 500
Vitesse maximale [km/h] : 175
0 à 100 km/h [s] : 12,8
Consommation constructeur
Mixte : 9,5 litres /100 km
Emission CO2 [g/km] : 241 à 250

1 COMMENTAIRE

  1. Bonjour,

    Je me permets de vous interpeller sur 2 points erronés dans vos données !

    La cylindrée du 2.8 n’est évidemment pas de 2393cm3 et le Chrono 0 a 100 est plutôt de 10.2Seconde ce qui est loin du 2.4L et le positionne comme un sérieux concurrent des autres marques !

    Cordialement
    Jean-Louis

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici