Moteur et boîte entièrement nouveaux

La ligne générale du nouveau D Max ne surprendra personne, puisque l’on a procédé de manière classique à un relookage, portant sur la face avant, le portillon arrière et les feux.

Pour la partie mécanique, il semble que, fort de son histoire, ISUZU ait voulu frapper en démontrant sa maîtrise en matière d’innovation technologique, plus spécialement pour ce qui concerne les moteurs. En la circonstance, les ingénieurs maison sont partis d’une feuille blanche pour concevoir un moteur du futur.

Afin de pouvoir mettre en application des solutions d’avant-garde, notamment pour le contrôle des émissions de Nox, sans faire appel à un catalyseur nécessitant l’utilisation de l’additif AdBlue, il fallait  recourir à un bloc d’une cylindrée inférieure à 2 litres. Cette première exigence allait servir aux ingénieurs pour abaisser de 15% l’utilisation de composants et pour optimiser tous les frottements, tout en réduisant l’usure par des traitements de surface, d’avant-garde.

La réduction de cylindrée par rapport au D Max antérieur, n’affecte en rien la puissance disponible, puisqu’un gros turbo à géométrie variable a été greffé sur le moteur, permettant de disposer de 164 chevaux à 3 600 tr/mn, avec un couple très intéressant de 360Nm, dès 2 000 tr/mn.

Bien évidemment, les performances n’ont pas été obtenues en sacrifiant la question capitale  des consommations et des rejets polluants, puisque par rapport aux modèles précédents, selon les spécifications, on enregistre des réductions allant de 5 à 17%.

Pour tenir compte des dispositions de ce moteur, une toute nouvelle boîte de vitesse mécanique  (six rapports) a été spécialement conçue par les ingénieurs pour une adéquation totale avec le nouveau moteur. L’étagement de cette boîte a retenu trois premiers rapports courts pour dynamiser l’élan de l’auto, qui conserve bien entendu, dans tous les cas, une commande électronique, très pratique pour passer en 4×4 et verrouiller les ponts. Une boîte automatique est également disponible.

Il est certain que l’objectif sous-tendu par cette entière refonte de la motorisation visait à donner un temps d’avance à Isuzu sur la concurrence. Le pari semble bien réussi quand on note que, selon les normes Euro 6, la consommation mixte  en boîte manuelle ressort à 6,8 l/100km. Il faut dire que l’abaissement de quelques 60 kilos du poids total a contribué également au résultat. Au plan des émissions polluantes, le nouveau D Max se trouve déjà dans les clous des normes applicables en 2019 !

Utilisation pratique

Pour compléter les qualités d’adaptation du D Max à tous les terrains, Isuzu a peaufiné deux fonctions absolument géniales. Ainsi, le nouveau  D Max est équipé de série avec le HSA (Hill Start Assist), pour l’assistance au démarrage en côte et, le HDC (Hill Descent Control), pour le contrôle de la vitesse en descente (la vitesse est maintenue constante sans appuyer sur la pédale de frein).

Par ailleurs, un travail conséquent a été entrepris au plan des épures de suspensions et, l’accord entre l’avant (indépendantes) et l’arrière (pont rigide et ressorts à lames) semble abouti, avec en plus le contrôle électronique de stabilité, l’ensemble conditionnant une tenue de route impeccable.

Au plan des équipements intérieurs, on retrouve une gamme de versions bien connue sur la base de trois types : Cabine Single, Cabine Space, Cabine Crew.

Le premier niveau de finition, Satellite est le seul équipé en roues de 16 pouces (par contre le Single 4×2 sera chaussé en 15 pouces). En version Planet, on passe en 16 pouces et en Solar et finitions supérieures, en 18 pouces. La liste des équipements progresse au fur et à mesure,  avec des sommets  pour Supernova et Quasar. A cela, s’ajoutent les nombreux accessoires déclinés pour le nouveau D Max.

Dans l’habitacle, sur une planche de bord connue, s’intègrent des compteurs modernisés et, l’on retrouve la même implantation rationnelle, facilitant l’utilisation.

Avec un poids total autorisé en charge de 3 000 kilos et un poids à vide de 1940 kilos on constate que l’on peut transporter près d’une tonne, ce qui constitue un record pour la catégorie.

Source : lepickup.fr / Alain Monnot

A13I3206A13I3191A13I3204

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici