Land Rover 90 Defender 300 Tdi

Defender ? UN 4X4, tout simplement

Si, chez Génération 4×4, on aime les belles préparations parfois un peu débridées telles qu’en produisent souvent nos cousins d’Amérique et nos préparateurs hexagonaux. On aime aussi une balade à bord d’un simple passe-partout pour peu qu’il soit légendaire. Avec le Defender que s’est offert Jérôme de Courson. Nous sommes comblés. Après un passage par l’atelier JP Land, on a bien retrouvé cette sensation de liberté propre à ce Land Rover Defender, 4×4 rustique lorsqu’il est “bâché”… tout simplement.

“Bâché” ? Oui, c’était le terme exact qu’on employait lorsque l’on commandait son Defender chez son concessionnaire. Il existait aussi en hard top, pick-up, station wagon (SW) et l’on choisissait enfin l’empattement de sa monture en 90, 110 ou 130. On avait donc le choix selon l’usage prévu de ce robuste 4×4 de référence. Outre le fait qu’elles étaient les moins onéreuses. Ceux qui faisaient le choix des versions bâchées étaient souvent des professionnels ou ceux qui avaient eu le coup de foudre pour ce Land Rover qui s’imposait comme le plus rustique de la famille Land.

Il faut avouer que la silhouette d’un petit 90 toute bâche relevée sur une plage ou encore en Afrique, c’est une véritable image d’Epinal. C’est, comme pour bon nombre de passionnés, ce symbole de liberté et d’aventure qui faisait rêver Jérôme de Courson. Depuis longtemps, notre amateur d’équitation se voyait bien passer ses week-ends équestres chevauchant ses deux montures favorites. Son cheval et un Land Rover. C’est lorsqu’il entend qu’après quasiment 70 ans de production. Le mythique Land Rover Defender terminera sa carrière en janvier 2016 que le voici décidé.

Mais Jérôme reste raisonnable face à la flambée des tarifs qu’affichent les concessionnaires sur les dernières séries limitées britanniques. Il attendra la bonne occasion et celle-ci se présente dès 2017. Lorsque par hasard il apprend que l’OTAN se sépare de lots importants de Defender reconditionnés. Parmi les versions 110 Tithonus (Armée), ambulances, FFR (radio). Il choisit un beau petit 90 hard top ex-UN (Nation Unies) qui ressemble fort à ceux de la police italienne.

Pour moins de 15 000 euros, voici Jérôme au volant d’un Defender 300 Tdi très propre, puisque reconditionné avant sa revente. Certes, il n’est pas flambant neuf. Mais il est passé par la cabine de peinture et mécaniquement. Il a été entretenu par l’Armée. Ce qui signifie généralement un gage d’entretien régulier. Très important pour un 4×4 d’occasion.

Une tenue d’été signée JP Land

Mais le bonheur de Jérôme n’est pas total. En effet, si son Land Rover répond à son rêve, malgré une climatisation Daiklin efficace, le hard top, ce n’est pas sa tasse de thé. Etape suivante ? Transformer son 4×4 so british en version bâchée.

Retrouvez plus d’informations dans le magazine Génération 4×4 n°66 

Land Rover 90 Defender 300 Tdi

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici