Décidément, le Nissan X-Trail DCI 177 est actuellement sous les feux de la rampe.Quelques mois à peine après avoir reçu un nouveau moteur diesel, le plus puissant de la gamme, le SUV Nissan se voit aujourd’hui retouché. Certes, c’est surtout dans le détail que la nouveauté est sensible. Mais les modifications sont suffisamment conséquentes pour conférer un peu plus de caractère à l’engin. Comme il est d’usage pour ce type de mises à jour, c’est surtout la face avant qui est touchée. La calandre est plus imposante, le bouclier plus aéré et les phares intègrent une signature lumineuse revue, en forme de fléche. Pour le reste, on note des feux arrière subtilement retouchés dans leur dessin interne. Enfin, le nuancier s’enrichit de quelques nouvelles couleurs,même si cela n’est pas toujours flagrant. Le “Orange Pearl” de notre exemplaire d’essai ressemble en effet fortement au “Ambre” du modèle sortant !

A l’intérieur, les nouveautés sont du même tonneau, c’est-à-dire ténues. Le plus visible concerne le nouveau volant, désormais doté d’un méplat inférieur. D’un style plus léger, il se révèle aussi d’une meilleure prise en mains. Egalement, la planche de bord perd son insert en plastique qui traversait l’auto sur toute la largeur, comme sur le Qashqai. Tant mieux ! Celui-ci n’avait rien de flatteur. A la place, on a droit à un panneau rembourré de skaï devant le passager, nettement plus agréable à l’oeil. Cela permet également de mieux différencier le Nissan X-Trail DCI 177 de son petit frère, justifiant son statut plus haut de gamme et ses tarifs plus élevés. Voilà qui est donc bienvenu.Pour le reste, le X-Trail n’évolue donc pas. Il conserve une habitabilité généreuse pour cinq passagers, avec la possibilité d’obtenir deux sièges supplémentaires dans le coffre. Cette option n’est choisie que par 43 % des clients. Ce n’est certes pas négligeable, mais cela prouve que ce Nissan doit avant tout son succès à l’espace intérieur et à son look plutôt qu’à sa configuration sept places. Question fonctionnalité, on note tout de même l’arrivée d’un hayon mains-libres, qui s’ouvre d’un simple balayage du pied, pratique lorsque l’on arrive les bras chargés. Puisque le Nissan X-Trail DCI 177 ne change pas techniquement, nous avons choisi de nous tourner vers l’une des rares versions que nous n’avions pas encore essayées. Nous avons donc choisi le moteur le plus récent, le dCi 177, associé à la boîte manuelle à six rapports – nous avions essayé la CVT dans notre numéro 34. Quoique dans le cas qui nous intéresse, récent est un bien grand mot. Rappelons en effet que ce quatre-cylindres diesel M9R est revenu d’entre les morts, alors même qu’on le croyait à la retraite depuis de longs mois !

Essai complet du Nissan X-Trail DCI 177 dans Génération 4×4 n°36

Nissan X-Trail DCI
177 All Mode Tekna
Prix n.c.

MOTEUR
Type : 4 cylindres en ligne diesel turbo
Cylindrée [cm3] : 1 995
Puis. max. [ch. à tr/mn] : 177 à 3 750
Couple maxi [Nm à tr/mn] : 380 à 2 000
Boîte de vitesses : manuelle à 6 rapports
Transmission : intégrale à embrayage
multidisques
Nbre de portes/places : 5/5 ou 7
Suspension AV/AR : MacPherson/multibras
Electronique embarquée : ESP/sélection de
modes de transmission
Stop & Start : oui
Pneus/Jantes : Goodyear Effi cientGrip 225/55R19
DIMENSIONS/CAPACITÉS
L/l/h [mm] : 4 690/1 830/1 715
Empattement [mm] : 2 705
Garde au sol [mm] : 210
Poids à vide [kg] : 1 750
Poids tractable [kg] : 2 000
Vitesse maximale [km/h] : 204
0 à 100 km/h (s) : 9,4
Consommation constructeur (l/100 km) :
Mixte/urbain/extra urbain : 5,8/6,7/5,3
Emission CO2 (g/km) : 153

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici