Aston Martin DBX

Comme ses concurrents, Aston Martin ne peut plus ignorer la mode des SUV. Le très distingué constructeur britannique lance un surprenant DBX. Surprenant par son homogénéité, mais aussi par ses capacités honnêtes hors des sentiers battus. On n’en espérait pas tant !

Qui, à part James Bond, oserait emmener une Aston Martin dans la boue, en des positions scabreuses ? Il existe au moins une autre personne, elle s’appelle Matt Becker, et il s’agit de l’ingénieur en chef du DBX, le premier SUV de la marque de Gaydon. Sur le terrain d’essai de Millbrook, situé dans le Bedfordshire entre Londres et Coventry, il ouvre la route. Ou plutôt la piste. Je le suis, confortablement installé dans les fauteuils chauffants et ventilés d’un exemplaire rouge métallisé, à l’intérieur tendu presque jusqu’au plafond de cuir caramel. Le tout est discrètement souligné de surpiqûres roses, déroutantes au premier abord mais du plus bel effet. Tout comme les boiseries marbrées. Jamais, je n’ai eu l’occasion de poser mon auguste séant dans un SUV à la finition aussi exquise. Même le Bentley Bentayga semble moins noble, c’est dire !

Je m’attends à un parcours de santé gentillet. Car l’Aston Martin DBX que je conduis est simplement équipé des pneus toutes saisons, proposés en option gratuite. Et, philosophie plutôt sportive oblige, ce SUV britannique se passe de boîte à gamme courte. En effet, la séance commence tranquillement, sur des chemins de terre secs et modérément vallonnés, où l’on pourrait presque passer avec les sportives de la marque, si tant est qu’on ait quelques problèmes de santé mentale. Puis les difficultés s’accentuent, le relief aussi. Au point que, malgré l’excellente visibilité périphérique, j’arrive au sommet d’une côte suffisamment escarpée pour voir le sol disparaître sous mon capot.

Epatant dans les ornières

Le DBX n’a pas de gamme courte, mais il a de l’électronique. Et il dispose même de deux modes Terrain et Terrain +. C’est ce dernier, le plus extrême, que j’utilise. Si un Range Rover se rierait évidemment des ornières que l’on traverse, je ne m’attendais pas à ce que le DBX puisse franchir ce terrain avec autant de facilité. Car, même avec une roue levée, on ne perçoit aucun temps mort, aucun patinage. Il apparaît bien rare qu’un SUV taillé pour la route présente une telle facilité. Preuve que l’action conjointe de l’électronique et du différentiel central actif (repris de la Mercedes-AMG E63 S 4MATIC+) a été finement mise au point.

Aston Martin DBX

Je ressors épaté de cette séance inattendue, avec tout de même une réserve. Dans les ornières, les roues atteignent les butées de détente des amortisseurs de manière un peu trop bruyante dans une auto de ce standing. A cela deux explications : les ressorts pneumatiques à trois chambres (partagés avec les Porsche Panamera et Bentley Continental GT) alors relevés à leur maximum (235 mm de garde au sol) limitent la course en détente. Et les amortisseurs pilotés Bilstein sont incompatibles avec des butées hydrauliques qui limiteraient le phénomène. Mais qu’importe : le DBX est efficace hors des sentiers battus. Bien au-delà de ce que les clients lui demanderont.

Retrouvez l’essai complet de l’Aston Martin DBX dans le numéro 64 de Génération 4×4

Fiche technique Aston Martin DBX

MOTEUR

Type : V8 essence biturbo
Cylindrée [cm3] : 3985
Puis. max. [ch. à tr/mn] : 550 à 6 500
Couple maxi [Nm à tr/mn] : 700 de 2 200 à 5 000
Boîte de vitesses : automatique à neuf rapports Mercedes-Benz
Transmission : intégrale permanente

Nbre de portes/places : 5/5
Suspension AV/AR : double triangles/multibras
Electronique embarquée : ESP, modes de conduite, aide à la descente
Stop & Start : oui
Pneus/Jantes : Pirelli P Zero 285/40YR22 à l’avant, 325/35YR22

Dimensions/Capacités

L/l/h (mm) : 5 039/1 998/1 680
Empattement (mm) : 3 060
Garde au sol [mm] : de 190 à 235
Poids à vide [kg] : 2 245
Poids tractable [kg] : 2 700
Vitesse maximale [km/h] : 291
0 à 100 km/h (s) : 4,5

Consommation constructeur (l/100 km) :

Mixte/urbain/extra urbain : 14,3/nc/nc
Emission CO2 (g/km) : 323

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici