Les détails du parcours de la 43e édition du Dakar

Arabie Saoudite #2

     Les détails du parcours de la 43e édition du Dakar, qui se tiendra en Arabie Saoudite du 3 au 15 janvier prochains, ont été dévoilés ce matin par un programme de présentation mis en avant sur les plateformes digitales de l’épreuve et repris par ses principaux diffuseurs. Un tracé de 7 646 km avec départ et arrivée à Jeddah, comprenant 4 767 km de spéciales, permettra aux pilotes de se départager et de poursuivre l’exploration des déserts saoudiens entamée l’année dernière.

Le parcours 2021, totalement inédit en ce qui concerne les spéciales, s’est attaché à diminuer la longueur et la quantité des portions roulantes, privilégiant la technique de pilotage, le franchissement et la navigation. Une étape marathon éprouvera les qualités de gestion et d’endurance des concurrents, immédiatement après la journée de repos à Ha’il.

 En dépit des difficultés liées à la crise sanitaire, les pilotes et équipages de 321 véhicules ont répondu présents au rendez-vous :  108 motos, 21 quads, 124 autos et SSV, 42 camions et 26 véhicules inscrits pour une course de régularité dans la nouvelle catégorie « Dakar Classic », ouverte aux autos et camions du siècle dernier.

Les caractéristiques du parcours ainsi que les nouvelles réglementations adoptées visent à réduire la vitesse moyenne, pour améliorer encore les conditions de sécurité et pour valoriser les qualités sportives des concurrents. Précisément, la lutte pour les différents titres en jeu devrait mettre en concurrence les pilotes de pointe habitués à batailler au sommet des classements.     Les détails du parcours de la 43e édition du Dakar

En auto, Carlos Sainz, vainqueur 2020 en autos au volant d’un buggy Mini X-Raid, se lance avec la même ambition mais peut-être pas avec la réussite qui lui avait permis de contrôler la menace de Nasser Al Attiyah chez Toyota. Déjà vive chez les deux constructeurs favoris, la concurrence sera densifiée par le retour de Sébastien Loeb, engagé comme Joan « Nani » Roma dans le team privé BRX, et pourquoi pas du côté du duo constitué de Cyril Despres et Mike Horn, lancés dans un projet de véhicule à énergie alternative pour le Dakar. Enfin, en SSV, c’est le vainqueur chilien de 2019 Francisco « Chaleco » Lopez qui fera figure de favori, dans une discipline où la hiérarchie est toutefois en perpétuel renouvellement.

Si les acteurs du Dakar entreront en piste dès le 2 janvier pour un court prologue (11 km) dont l’intérêt consistera à attribuer à chacun un ordre de départ pour la première étape correspondant à sa valeur sportive du moment, ils devront auparavant passer par plusieurs échéances intermédiaires d’ici-là. La plupart des véhicules seront en effet convoqués à Marseille les 1er, 2 et 3 décembre pour un embarquement sur un cargo, direction Jeddah. Les retrouvailles en bord de Mer Rouge avec les propriétaires se feront les 30 et 31 décembre, tandis que les vérifications techniques et administratives seront organisées les 1er et 2 janvier… dans le respect des règles de protection sanitaire, comme l’exige l’époque.

Dakar Rally

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici