Nissan X-Trail DCI 177 X-Tronic

Pour compléter sa gamme, la Nissan  X-Trail reprend le “gros” diesel de son prédécesseur. Voilà qui permet de profiter du retour de l’association entre boîte automatique et transmission 4×4. Pas de quoi traverser le désert, mais la France, sans problème !

Reste qu’il fait bon voyager à bord du Nissan X-Trail. Les bruits aérodynamiques sont correctement contenus, les sièges “Zero Gravity” conçus avec la NASA réduisent la fatigue et la suspension assez souple ménage les lombaires. On regrette simplement l’absence de régulateur de vitesse adaptatif. Royal sur autoroute, ce SUV japonais ne démérite pas non plus sur route, où l’allonge de son moteur permet de doubler sans crainte. Sciemment orienté sur le confort, il parvient à tirer son épingle du jeu dans les virages, en affichant un comportement routier parfaitement neutre et sécurisant. Parler d’agilité serait tout relatif mais aucune mauvaise surprise n’est à prévoir, l’engin ne se laisse pas entraîner par sa masse conséquente (1 775 kg).Et la boîte de vitesses apparaît suffisamment réactive pour donner un peu de vigueur en sortie de virage. Hors des sentiers battus, le Nissan X-Trail profite toujours de sa transmission intégrale, dont le mode Lock, qui simule un blocage de différentiel central jusqu’à 50 km/h, permet de s’affranchir d’un certain nombre de difficultés. Reste que les limites sont toujours les mêmes. Elles tiennent d’une part dans les longs porte-à-faux et la garde au sol correcte, mais moindre que celle d’un vrai tout-terrain. Et d’autre part dans l’absence de gamme courte ou, plus exactement dans le cas qui nous intéresse, de l’ouverture insuffisante de la CVT. Il n’empêche que les chemins de terres ne lui feront pas peur, quel que soit leur relief.

Hormis la partie moteur-boîte, rien ne change sur ce Nissan X-Trail. Esthétiquement en effet, il n’a pas bougé d’un iota depuis son lancement il y a quatre ans. Cela ne devrait pas durer puisque son frère le Nissan Qashqai vient tout juste d’être restylé, tout comme le Rogue, jumeau américain de notre Nissan X-Trail… Il profite toujours d’un habitacle aux dimensions généreuses, et d’une planche de bord correctement finie, quoique guère chaleureuse. La clientèle se tournant principalement vers les versions haut-de-gamme, c’est tout naturellement que Nissan nous a prêté la version la plus huppée, dotée d’une sellerie en cuir. Voilà qui fait grimper l’addition même si l’équipement est généreux : au total, notre Nissan X-Trail s’affichait à 41 430 euros. Voilà qui donne
à réfléchir, même si les Mitsubishi Outlander Instyle et Skoda Kodiaq Style se négocient à des tarifs équivalents. Mais le Tchèque offre alors un peu plus de technologie, avec notamment un régulateur adaptatif et des phares à diodes directionnels.

Essai complet du Nissan X-Trail DCI 177 X-Tronic dans Génération 4×4 n°34

Nissan X-Trail DCI 177 X-Tronic Tekna
Prix du modèle essayé :  41 430 € (à partir de : 36 780 €)

MOTEUR
Type : 4 cylindres en ligne diesel turbo
Cylindrée [cm3] : 1 995
Puis. max. [ch. à tr/mn] : 177 à 3 750
Couple maxi [Nm à tr/mn] : 380 à 2 000
Boîte de vitesses : auto à variation continue
Transmission : intégrale à embrayage multidisques
Nbre de portes/places : 5/5 ou 7
Suspension AV/AR : MacPherson/multibras
Electronique embarquée : ESP/sélection de
modes de transmission
Stop & Start : oui
Pneus/Jantes : Goodyear Effi cientGrip
225/55R19
DIMENSIONS/CAPACITÉS
L/l/h [mm] : 4 640/1 830/1 715
Empattement [mm] : 2 705
Garde au sol [mm] : 210
Poids à vide [kg] : 1 775
Poids tractable [kg] : 1 650
Vitesse maximale [km/h] : 196
0 à 100 km/h (s) : 10,0
Consommation constructeur (l/100 km) :
Mixte/urbain/extra urbainŽ: 6,1/6,7/5,8
Emission CO2 (g/km) : 162

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici