Mazda CX-5 2.2 l Skyactiv D 175 ch

Ce nouveau millésime de Mazda CX-5 2.2 l  peut sembler peu différent de la précédente génération. Pourtant, les évolutions sont nombreuses, efficaces mais pas forcément visibles. Il n’empêche, à la conduite, elles font mouche et c’est bien là le plus important pour le best-seller de la marque dans l’Hexagone.

Une plastique éprouvée

De fait, lorsque l’on arrive face au nouveau Mazda, il faut bien reconnaître que l’on est en terrain connu. Les différences, car il y en a, se situent au niveau de la calandre. Plus généreuse et réalisée façon nid d’abeilles, elle offre un nouveau faciès au Mazda CX-5. Celui-ci est également plus agressif avec l’adoption de nouveaux phares à LED plus effilés. Enfin, le décroché entre les optiques et le capot donne la dernière touche d’agressivité. Signalons enfin que les montants de pavillon sont légèrement plus inclinés. Bref, encore une fois, on ne révolutionne pas mais on affine et on bonifie. Reste que ce look un poil manga, s’il n’est pas déplaisant, peut à terme un peu lasser.

Un habitacle plus qualitatif

Si l’extérieur reste donc très proche de ce que l’on connaissait, en revanche, l’habitacle a fait un net bond en avant. La planche de bord a été redessinée et se voit désormais coiffée d’un écran GPS de 7 pouces dont l’esthétique rappelle furieusement ce que l’on trouvait il y a peu du côté de chez BMW. L’esthétique, c’est une chose mais la qualité en est une autre. De ce point de vue, le Mazda CX-5 2.2 l  ne déçoit pas. L’emploi des matériaux, les ajustements ont été revus à la hausse et l’intérieur cuir de notre modèle d’essai accentuait la perception qualitative de ce nouvel habitacle.Comme souvent chez les constructeurs japonais et Mazda en particulier, la dotation est excessivement riche, surtout au niveau supérieur de la gamme. Régulateur de vitesse adaptatif, surveillance des angles morts, reconnaissance des panneaux, assistant au maintien de ligne, GPS, caméra de recul, siège chauffant, il ne manque rien. On trouve même, et c’est une première sur le segment, un affichage tête haute et, côté pratique, une ouverture de coffre électrique. Bref, hormis la couleur et l’éventuelle boîte automatique, vous n’aurez pas besoin de piocher dans la liste d’options. Une bonne chose.
 
MAZDA CX-5 2.2 l Skyactiv D 175 ch BA Prix du modèle essayé : 
(à partir de : 30 100 €) 42 600 € 
MOTEUR Type : 4 cylindres en ligne 
Cylindrée [cm3] : 2 191 
Puis. max. [ch. à tr/mn] : 175 à 4 500 
Couple maxi [Nm à tr/mn] : 420 à 2 000 
Boîte de vitesses : 6 rapports 
Transmission : automatique 
Nbre de portes/places : 5 
Suspension AV/AR : MacPherson/ multibiellettes 
Stop & Start : oui 
Pneus/Jantes : 225/55 R1/aluminium
DIMENSIONS/CAPACITÉS
L/l/h [mm] : 4 550/1 840/1 680 
Empattement [mm] : 2 700 
Garde au sol [mm] : 200 
Poids à vide [kg] : 1 535 
Poids tractable : 2 000 
Vitesse maximale [km/h] : 206 
0 à 100 km/h (s) : 9,5 s 
Consommation constructeur (l/100 km) :
Mixte/urbain/extra urbain : 5,8/6,7/5,3 
Emission CO2 (g/km) : 152

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici