Ford EcoSport 1.5 EcoBlue 125 4x4

Sérieusement remanié, le Ford EcoSport se hisse enfin aux standards européens. D’ailleurs, sa fabrication est désormais assurée sur le Vieux Continent. S’il s’agit de l’un des 4×4 les plus compacts du marché, il lui reste du chemin à parcourir avant d’inquiéter les références.

Le Ford EcoSport est issu de la politique “One Ford”, stratégie de la marque à l’Ovale qui consiste à vendre le même modèle dans tous les pays du monde. En 2013 donc, tous les continents ont eu droit à une deuxième génération de ce SUV haut sur pattes, alors qu’en Europe, le créneau était jusqu’ici occupé par la Fusion, petit véhicule assez banal, à mi-chemin entre monospace et crossover. Si tout le monde a récupéré le Ford EcoSport, celui-ci ne convenait malheureusement pas à tout le monde. Son look peu gracieux, sa finition fruste et sa porte de malle à ouverture latérale affublée d’une roue de secours proéminente n’étaient guère en ligne avec les attentes des clients européens. Alors Ford a pris le taureau par les cornes.Ce n’est qu’un restylage, mais il est véritablement profond. Toute la face avant de l’EcoSport est changée, pour limiter les dégâts côté design. On note également l’apparition d’une robe bicolore en option, désormais incontournable dans la catégorie. Et à l’intérieur, les plastiques moussés et un écran tactile font leur apparition pour enfin se mettre en ligne avec la concurrence. Et pour couronner le tout, la production a été rapatriée en Roumanie dans l’usine de Craïova (celle-là même qui produisait la Citroën Axel à l’époque de Ceaucescu), alors que l’EcoSport était jusqu’ici assemblé en Inde. A l’intérieur donc, ce petit SUV Ford parvient à se rattraper de manière plutôt convaincante. L’habitabilité se révèle des plus correcte eu égard au gabarit compact (la longueur se limite à 4,10 m).Mais on reproche toujours cette porte de coffre peu pratique, surtout lorsqu’on est garé en créneau. Il aurait fallu plus qu’un simple restylage pour la changer…

Enfin du 4×4 en Europe
Dès le départ, le Ford Ecosport a été conçu avec une transmission intégrale. Mais celle-ci n’était inexplicablement pas proposée en Europe sur l’ancienne mouture. Le restylage change la donne, avec une gamme plus large que jamais. Pas le choix en 4×4 : il faut obligatoirement choisir le diesel le plus puissant, en l’occurrence le 4-cylindres 1.5 EcoBlue de 125 ch. Une combinaison
finalement assez rare sur le segment. Hors des sentiers battus, ce petit 4×4 Ford ne fait toutefois pas d’étincelles. La motricité est correcte, mais l’absence de sélecteur de mode de transmission ne permet pas de simuler un blocage de différentiel. Il faut donc que les roues avant patinent pour qu’il y ait un report de couple sur le train arrière. Par ailleurs, la garde au sol est inexplicablement plus faible (16 cm contre 19 cm) sur les diesel par rapport aux versions essence… et donc sur la version 4×4 !

 

Essai complet du Ford EcoSport 1.5 dans ,Génératiion 4×4 n°41

Ford EcoSport 1.5 EcoBlue 125 4x4
Prix du modèle essayé : 27 500 € (à partir de 26 200 €)

MOTEUR
Type : 4 cylindres en ligne diesel turbo
Cylindrée [cm3] : 1 499
Puis. max. [ch. à tr/mn] : 125 à 3 750
Couple maxi [Nm à tr/mn] : 215 de 1 750 à 3 000
Boîte de vitesses : manuelle à 6 rapports
Transmission : intégrale à embrayage
multidisques
Nbre de portes/places : 5/5
Suspension AV/AR : MacPherson/multibras
Electronique embarquée : ESP
Stop & Start : oui
Pneus/Jantes : Pirelli Cinturato P7 215/45R18
DIMENSIONS/CAPACITES
L/l/h [mm] : 4 096/1 765/1 713
Empattement [mm] : 2 519
Garde au sol [mm] : 160
Poids à vide [kg] : 1 456
Poids tractable [kg] : 900
Vitesse maximale [km/h] : 181
0 à 100 km/h (s) : 10,9
Consommation constructeur (l/100 km) :
Mixte/urbain/extra urbain : 4,5/4,8/4,4
Emission CO2 (g/km) : 119

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici